Paysages : 04 79 96 09 82 - Piscines et Spas : 04 79 96 41 80 Contact

L’Organisation des Nations Unies, consciente que la protection et l’amélioration de l’environnement est une question d’importance majeure qui affecte le bien-être des populations et le développement économique à travers le monde, a désigné le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement. Promulguée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), la célébration de cette journée permet de développer les bases nécessaires pour éclairer l’opinion publique et donner à tous, individus, entreprises et collectivités, le sens de leurs responsabilités en ce qui concerne la protection et l’amélioration de l’environnement.

Ensemble, nous pouvons agir #PourLaNature

En cette Journée mondiale de l’Environnement, (re)découvrons de quelle façon tous les êtres vivants sur Terre sont interconnectés et comment nous agissons #PourLaNature. En tant qu’entrepreneur du paysage, notre rôle est de vous proposer de participer à la protection de ce patrimoine commun et lutter contre l’érosion de la biodiversité.

  • créer des coins de « vraie nature » au sein des parcs et jardins avec des espèces sauvages mellifères et nectarifères
  • s’entourer de haies libres et gourmandes
  • semer des prairies fleuries
  • harmoniser les strates herbacées, arbustives et arborées
  • opter pour une gestion différenciée des espaces pour faire évoluer l’esthétique des jardins au fil du temps
  • Gonthier-Prairie fleurie

    Gonthier-Prairie fleurie

Le retour de la nature en ville, un élément indispensable de la transition écologique

Réduction de la température en ville, amélioration de la qualité de l’air, économies d’énergie, les bienfaits de la verdure dans les espaces urbains sont nombreux et prennent de plus en plus d’importance dans les projets des communes et grandes métropoles.

La végétation rafraîchit et assainit localement l’air ambiant et les surfaces :

  • en créant des îlots de fraîcheur pour compenser l’augmentation thermique due à la minéralisation artificielle des espaces urbains
  • en créant des zones ombragées à l’abri de la chaleur
  • via le phénomène de l’évapotranspiration : une grande partie de l’eau de pluie est absorbée par les plantes, qui la transforment ensuite en vapeur d’eau, ce qui engendre à leur endroit un refroidissement de l’air ambiant.
  • en absorbant les particules atmosphériques, métaux lourds et l’azote, les végétaux sont de puissants dépolluants

En assurant une régulation naturelle des températures en ville, les espaces verts permettent de réduire l’utilisation de la climatisation, et par conséquent de faire des économies d’énergies et financières.

Gonthier rivière sèche Savoie Technolac Le Bourget du lac

@Gonthier rivière sèche Savoie Technolac Le Bourget du lac

Après plus de 16 années d’expérience à la tête de l’entreprise familiale, Christophe Gonthier l’assure : créer et entretenir des espaces verts permet de réaliser des économies. « On peut par exemple économiser l’eau par la réalisation de jardins secs. Opérés par la sélection variétale de plantes adaptées à nos climats secs et rigoureux, ils nécessitent peu d’eau et peu d’entretien » assure-t-il. Par ailleurs, en entretenant les espaces verts via des méthodes respectueuses de l’environnement, et « Zéro phyto », on préserve la fertilité des sols et la biodiversité et on réalise des économies à moyen terme ».

En adaptant les plantations au climat, aux changements climatiques, on crée des espaces verts durables avec un entretien facilité et donc moins coûteux. Depuis 25 ans, nous sommes heureux d’être responsables de l’entretien des 118 ha d’espaces verts du parc de Savoie Technolac, le technopôle situé sur la commune du Bourget-du-Lac. Pour mettre en valeur les espaces de vie et de détente et faire en sorte d’harmoniser le végétal et l’architecture, dans le respect de l’environnement, nos équipes trouvent au quotidien des solutions innovantes :

  • réduire la pollution par le sol : en supprimant l’utilisation de produits phytosanitaires sur une grande partie des espaces, les remplaçant par exemple, par des désherbants thermiques, des plateaux-recycleurs qui transforment l’herbe en engrais naturel
  • réduire la pollution sonore : en utilisant du matériel électrique
  • renforcer la biodiversité sur le site

« Pour favoriser la biodiversité, nous avons réduit la fréquence de la tonte sur certains secteurs et adaptons les périodes de fauches en fonction des périodes de reproduction des petits mammifères, reptiles et amphibiens mais aussi des oiseaux. Nous faisons également nos tailles au sécateur, ce qui aère la plante et réduit la prolifération des maladies, et par conséquent, limite la nécessité des traitements fongicides. Cette technique présente aussi l’intérêt de préserver l’intégrité du port de l’arbre, en respectant ses caractéristiques de forme naturelle.» explique Denis Pousserot, Responsable de l’entretien des espaces verts de Savoie Technolac chez Gonthier.

 

En Savoie, #RéinventonsDehors…et agissons ensemble #PourLaNature

LA COULEE VERTE – ZAC du Covet à Chambéry : un poumon vert au cœur de la ville

Coulée Verte du Covet Chambéry

Coulée Verte du Covet Chambéry

POLE D’ECHANGES MULTIMODAL de Chambéry : des espaces verts facteurs d’harmonie et d’apaisement

Gonthier amenagement paysager PEM gare Chambery savoie

Gonthier amenagement paysager PEM gare Chambery savoie

Message de Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement 2020

« En moins d’un an, la crise environnementale s’est révélée de façon spectaculaire, et inquiétante. Si les incendies immenses qui ont ravagé des forêts tropicales humides, comme s’il s’agissait de savanes arides, affichaient au grand jour le déséquilibre climatique, la pandémie de COVID-19 jette une lumière crue sur la crise qui touche la biodiversité. Cette pandémie a été en effet l’occasion de constater ce que des scientifiques du monde entier répètent depuis des années : les liens d’interdépendance entre l’humanité et la biodiversité sont si puissants que sa vulnérabilité est notre fragilité. Cette crise sanitaire est un avertissement, qu’il nous faut collectivement entendre : il est désormais temps de repenser complètement notre relation au vivant, aux écosystèmes naturels et à leur diversité biologique. Construire ensemble un nouveau pacte avec le vivant et avec le monde est un chantier immense, qui nécessitera un large consensus, technique autant qu’éthique. » 

Comment participer aux actions : https://www.worldenvironmentday.global/fr/actualites/programme

Pour en savoir + : https://www.worldenvironmentday.global/fr

Sources : ONU Programme pour l’environnement

https://fr.unesco.org/commemorations/environmentday

Piscine Gonthier Cognin Chambéry

Abonnez-vous !

Inscrivez-vous et recevez toutes nos actualités et promotions.

Votre inscription a bien été prise en compte ! Vous allez recevoir un mail de confirmation. (vérifiez vos courriers indésirables).