Comment créer un chemin dans un jardin ?

 

Notre architecte paysager vous conseille 

Soigner le cheminement dans votre jardin présente deux avantages : garder les pieds au sec quel que soit le temps et apporter une touche esthétique pour parfaire la composition architecturale du lieu. Ce peut être mettre en valeur une entrée, séparer deux espaces, aménager un parcours pour inciter à la déambulation…

Les bonnes questions à se poser avant de faire son cheminement

  • Déterminer les contraintes techniques : passage de véhicules ? Accessibilité (tondeuse, vélo, fauteuil) ?
  • Définir la fonction de votre cheminement : mise en valeur d’un élément du jardin ; transition ou liaison entre deux espaces ; protection d’un milieu traversé (pelouse, plantation ou milieu naturel). Carrossable ou piétonnier, principal ou secondaire, quelle sera l’utilisation de ce chemin ?
  • Imaginer la touche esthétique qui déterminera le choix des matériaux. Rectiligne, en courbe, adapté aux reliefs du terrain, quelle forme prendra-t-il ? Minéral, en bois, en granulat ou mixte, quels matériaux sont à ma disposition ?

3 types de circulation au jardin ou quel style de jardin ?

  • Aligné   Une forme rectiligne mettra en valeur une entrée, une ligne de front particulièrement adapté aux jardins avec piscine.
  • Courbé  Un parcours en courbe incitera à la promenade, à la découverte, à la flânerie dans un jardin romantique ou naturel à la composition raffinée. Le choix des végétaux, de leurs couleurs, de leur parfums complétera la promenade.
  • Survol  Adapter le cheminement aux contraintes de terrain vous permettra de  conserver pente ou reliefs, zones naturelles, traversées de cours d’eau,  en imaginant des passerelles ou des passages aménagés. Les bosses et les trous deviennent des avantages.

Quels matériaux choisir pour le chemin de mon jardin ?

  • Pierre, dalle ou traverses de bois pour configurer un pas japonais. Très élégant les pas peuvent être de dimensions, de formes et de matériaux variés et disposés de façon libre et naturelle.
  • Sable, gravier ou béton, en granulat : le chemin est plus net et carrossable.
  • Pavés, brique ou ardoise : l’élément minéral se marie avec l’environnement.
  • Platelage en bois, caillebotis en acier : pour l’aménagement de passerelles.

Faire appel à un concepteur paysager vous permettra d’optimiser vos espaces tout en alliant les aspects pratiques du cheminement.

Piscine Gonthier Cognin Chambéry

Abonnez-vous !

Inscrivez-vous et recevez toutes nos actualités et promotions.

Votre inscription a bien été prise en compte ! Vous allez recevoir un mail de confirmation. (vérifiez vos courriers indésirables).